Pilule du lendemain : je vous dis tout !

Bonjour à toutes,

Cela fait un moment que j’ai envie de prendre le temps d’écrire un article pour vous informer sur la contraception d’urgence. Beaucoup de désinformation et de tabou entourent ces petites pilules, sur lesquelles je vous dis tout !

Pilule du lendemain

De plus en plus de femmes y ont recours au moins une fois au cours de notre vie, la prise de la contraception d’urgence chez les 15-49 ans ayant triplé entre les années 2000 et 2010 (Source INPES, Baromètre santé 2000, 2005, 2010).

De plus, 30% des femmes ne savent pas très bien comment la contraception d’urgence fonctionne. Une réelle méconnaissance et une peur subsistent concernant les effets indésirables de ces méthodes contraceptives d’urgence.

Au vu de ces statistiques, de la désinformation et du tabou qui entourent ces petites pilules, j’ai décidé de tout vous dire à leur sujet 😉 !

  • Petit point sur le cycle menstruel

Faisons d’abord un point sur le cycle menstruel de la femme : un cycle dure en moyenne 28 jours durant lesquels différentes hormones entrent en jeu pour qu’un ovocyte se développe et soit finalement expulsé de l’ovaire pour aller dans l’utérus.

350px-Cycle_menstruel.svg

Deux phases se succèdent :

  • La phase folliculaire, du 1er au 14ème jour, durant laquelle un ovocyte se développe dans un follicule situé dans l’ovaire. Le 1er jour de cette phase correspond au 1er jour des règles.
  • La phase lutéale, du 14ème au 28ème jour, durant laquelle l’utérus se prépare à accueillir l’ovocyte et à une éventuelle grossesse.

Au 14ème jour a lieu l’ovulation, caractérisée par un pic de l’hormone lutéinisante (LH) qui permet à l’ovocyte d’être expulsé de l’ovaire. Si le pic de LH n’a pas lieu, l’ovulation ne pourra pas survenir et aucune fécondation ne sera possible…

Voilà en gros le fonctionnement des pilules contraceptives d’urgence : retarder ou bloquer l’ovulation via l’empêchement du pic de LH.

  • Pilules du lendemain : à quoi ça sert concrètement ?

La pilule du lendemain ou contraception d’urgence permet d’empêcher ou de repousser la date de l’ovulation après un rapport sexuel non protégé, et donc éviter tout risque de grossesse.

Il existe deux pilules contraceptives d’urgence : NorLevo (Lévonorgestrel 1,5mg) et EllaOne (Ulipristal acétate 30mg).

pilules.001

La différence entre les deux réside surtout dans le nombre de jours après le rapport sexuel pendant lesquels elles vont être efficaces : 3 jours pour NorLevo, 5 jours pour EllaOne.

D’après des études comparatives sur nos deux pilules du lendemain (Brache et al, Contraception 2013), EllaOne obtient de meilleurs résultats que NorLevo sur la prévention de la rupture folliculaire (c’est à dire l’ovulation) même si le pic de LH a commencé à augmenter. Dans 78,6% des cas, EllaOne permet de retarder l’ovulation pendant 5 jours, contre 14,3% pour NorLevo.

Lorsque la contraception d’urgence est prise avant le début de l’augmentation de LH, EllaOne permet dans 100% des cas de retarder l’ovulation de 5 jours contre 25% pour NorLevo. Mais ne vous affolez pas, cette étude ne met pas en valeur NorLevo car elle fonctionne bien seulement pendant les 3 jours suivant le rapport sexuel non protégé et non 5 jours comme EllaOne.

Finalement, les taux de grossesse après une prise de contraception d’urgence dans les 72h après un rapport sexuel non protégé sont de 1,36% pour EllaOne et 2,15% pour NorLevo (Glasier et al, Lancet 2010), ce qui représente de très bons résultats.

En pratique :

phaseovulation

Prenons le cas d’une femme ayant un cycle « parfait » ^^ de 28 jours avec une ovulation au 14ème jour. Si un rapport sexuel non protégé a lieu par exemple le 13ème jour du cycle, une prise d’Ellaone le jour même repoussera l’ovulation au 18ème jour et une prise de NorLevo au 16ème jour, de sorte qu’aucune fécondation ne soit possible (la durée de vie moyenne d’un spermatozoïde étant de 3 à 4 jours).

En revanche, si le rapport sexuel a lieu le 14ème jour du cycle et que l’ovulation a eu lieue, la prise d’une des deux pilules du lendemain ne servira à rien car le pic de LH (et donc l’ovulation) seront passés. S’il y a eu fécondation, il sera malheureusement trop tard…

  • Comment me procurer la pilule du lendemain si j’ai pris un risque ?

La pilule du lendemain est disponible anonymement et sans ordonnance dans les centres de planification familiale et en pharmacie. Elle est gratuite pour les mineures.

Leur prix est de 6,34€ pour NorLevo et 18,60€ pour EllaOne, dont 65% sont remboursés par la sécurité sociale si vous présentez une ordonnance en pharmacie. Le reste pourra être pris en charge par votre mutuelle le cas échéant.

La posologie est d’un seul comprimé à avaler le plus rapidement possible après un rapport sexuel non protégé.

Questions fréquentes et réponses :

Est ce que la pilule du lendemain peut rendre stérile ?

Non, elle ne peut pas rendre stérile. Elle permet juste de décaler l’ovulation après un rapport sexuel non protégé et doit être utilisée occasionnellement.

Est ce que la pilule du lendemain permet d’avorter ?

Non, la contraception d’urgence permet juste de retarder l’ovulation pour ne pas que les spermatozoïdes et l’ovule se rencontrent. Lors d’une grossesse non désirée, une interruption volontaire de grossesse doit être réfléchie et planifiée avec son gynécologue ou dans un centre de planification familiale.

Aurai-je mes règles après avoir pris la pilule du lendemain ?

La majorité des femmes (environ 70%) ont leurs règles à la date prévue, ou dans les 7 jours avant ou après la date prévue. Dans les autres cas, la survenue des règles peut avoir lieue plus de 7 jours avant la date présumée ou même plus de 7 jours après. Certaines femmes ont aussi des « spottings », c’est-à-dire des petits écoulements de sang entre la prise du comprimé et la survenue des règles.

Dans les cas où les règles mettent du temps à venir, il est préférable de réaliser un test de grossesse 3 semaines minimum après le rapport sexuel non protégé.

Quels sont les effets secondaires de la pilule du lendemain ?

Les effets secondaires sont différents entre les deux contraceptions d’urgence.

NorLevo peut entraîner les effets secondaires suivants chez plus d’1 femme sur 10 : vertiges, céphalées, nausées, douleurs abdominales, retard de règles, fatigue, règles abondantes, douleurs pelviennes, tensions mammaires, vomissements, diarrhées.

EllaOne peut entraîner des effets secondaires chez plus d’1 femme sur 100 (donc moins fréquemment que NorLevo) : vertiges, céphalées, nausées, douleurs abdominales, retard de règles, fatigue, règles abondantes, douleurs pelviennes, tensions mammaires, vomissements, diarrhées.

En cas de vomissement dans les 3 heures suivant la prise, un autre comprimé doit être avalé.

Si les effets secondaires sont très intenses et accompagnés de fièvre, il faudra se rendre chez son médecin ou aux urgences pour mettre en évidence toute complication due à une grossesse extra utérine ou une fausse couche.

Puis-je utiliser la pilule du lendemain comme contraception principale ?

En aucun cas la pilule du lendemain ne peut être prise comme contraception principale. N’hésitez pas à discuter avec un professionnel de santé sur la contraception qui vous serait la plus adaptée et de consulter ce site : Choisir sa contraception.

J’ai pris la pilule du lendemain après un oubli de ma pilule contraceptive, dois-je utiliser des préservatifs en plus jusqu’à l’arrivée de mes règles ?

Il est préférable de continuer a prise de la pilule contraceptive et d’utiliser un moyen de contraception mécanique jusqu’à l’arrivée des menstruations. Un test de grossesse pourra être effectué au minimum 3 semaines après le rapport sexuel non protégé.

Comment bien suivre mon cycle menstruel ?

J’utilise une application très sympa et ludique pour suivre mon cycle menstruel. Il s’agit de Clue, disponible gratuitement sur Apple store et Google play.

CLUE CYCLE

Bien entendu, si vous avez eu un rapport sexuel non protégé, pensez à vous faire dépister des maladies sexuellement transmissibles dans un centre de planification familiale ou directement en demandant à votre médecin généraliste une ordonnance de prélèvements dans un laboratoire d’analyse médicale.

Suivez bien vos cycles les filles 🙂

A bientôt

Camille

cropped-img_04001.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s